matériel, bikepacking, équipement

La définition

ou presque !

Voyage, bikepacks, bikepacking
Et non, il n'y a pas d'erreur, il s'agit bien d'un article sur le Bikepacking et non sur le BackPacking (voyage à pied avec un sac à dos). Les Bikepackers (dont je fais parfois partie quand je parcours le Morvan) se définissent vaguement comme des voyageurs à vélo « en quête d'aventure, d'autonomie et de légèreté ». Mais en quoi consiste le Bikepacking ?

Le bikepacking est une discipline en plein boom, tout comme sa communauté de « bikepackos ». L'engouement est tel que les grandes marques de l'outdoor si intéressent de plus en plus et lui déroulent le tapis rouge. Ce type de voyage rencontre de plus en plus d'adeptes voulant revenir à l'essentiel, à l'essence même du voyage. Car faire du bikepacking c'est voyager léger. On emmène peu de sacoches (adieu le superflu), on oublie parfois même le porte-bagage ( plus de légèreté) et on fixe directement ses sacs sur le cadre du vélo grâce à des sangles.
En ce qui me concerne, je considère que le bikepacking n'est pas un « voyage à vélo », je le considère plutôt comme une « randonnée à vélo ».

Généralement, le bikepacker n'est pas féru du bitume (trop monotone) qu'il délaisse facilement au profit des chemins et des sentiers (plus fun!). La majorité des pratiquants font donc du Bickepack en tout-terrain et une minorité sur route. Leurs vélos sont généralement des VTT avec fourche suspendue à l'avant (ou sans pour les puristes en quête de légèreté) et équipés de pneus plus larges que la moyenne en 26 – 28 – 29 voir plus pour ceux qui se rapprochent du FatBike !


Le bikepacking étant proche du backpacking (on n'utilise plus directement ses pieds, mais un vélo pour randonnée), les matériaux utilisés pour les bikepacks (les sacoches) sont similaires à ceux que l’on retrouve sur les sacs de randonnée. Ainsi, ils sont conçus pour durer et avaler les kilomètres, sans alourdir ou déséquilibrer le vélo grâce à leurs multiples sangles. Ils sont prêts à affronter tout type d’intempéries et à protéger votre équipement et vos vêtements de la pluie, de la poussière et de l’humidité.

Un bikepacker veut du léger et peu encombrant, donc du compact. La différence de poids entre un système traditionnel et les systèmes de bikepacking est d'ailleurs manifeste. En moyenne, 60% plus légers ! Globalement, et comme je le précisais plus haut, les sacoches de bikepacking n’ont pas besoin de supports additionnels comme les porte-bagages pour être fixées. Ainsi plus de limites dans le choix du vélo, que ce soit en vtt, en vélo de route ou de voyage.

 

 

 

 

 

Bikepacking

Aventure, autonomie et légèreté

Voyage, bike packing, sacoches

Pour faire du bikepacking dans les règles de l'art, il vous faut :

 

  • Un saddlebag d’une dizaine de litres de contenance, souvent en roll-top, pour la selle. Les saddlebags s'appellent d'ailleurs aussi : sacoches de selle. Elles sont les plus importantes en bikepacking, car avec le frame bag (que nous verrons juste après), ces sacoches sont celles qui contiennent la plus grosse partie de votre matériel. Une petite mise en garde en passant, si vous avez une faible sortie de selle (donc logiquement que vous êtes plus petit(e) que la moyenne), choisissez les modèles simple scratch ! Vous rencontrerez également ce problème si vous utilisez un cadre droit. Si tel est vôtre cas, mieux vaut conserver un porte-bagage sur lequel on fixe des sacs étanches.

  • Les frame bags permettent d'avoir le principal à portée de main. Il s'agit ici de l’ensemble des sacoches de bikepacking que l'on fixe directement sur le cadre. Chaque cadre de vélo étant différent, pensez à bien comparer les tailles avant d'acheter. Sinon, vous pouvez toujours faire un frame bag vous-même en suivant ce D.I.Y :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Les sacoches de cintre (donc qui se fixent sur le guidon) sont idéales pour transporter le couchage au sec. Si vous avez un vélo de route pour faire du bikepacking, le cintre est moins grand, donc pensez à choisir des petits modèles.

  • Les tank bags ou sacoches de top tube, sont les alliés parfaits du bikepacker gourmand ! Pratiques pour les petits encas, ces mini-sacoches sont à fixer au niveau de la potence ou de la tige de selle. Si vous n'êtes pas un grand gourmand, vous pourrez y ranger l'essentiel à portée de main.

  • Les dry bags, pour terminer, sont des sacs étanches permettant de compartimenter son chargement et de le garder au sec.

Le matériel

du parfait bikepacker !

Conclusion

le mot de la fin ...

Voyage, bike packing, sacoches

Tank bags

Sacoche de cintre

Frame bags

Saddle bags

Tous ces équipements, parfois spécifiques et souvent coûteux, font du Bikepacking une discipline à part entière. On pourrait encore s'étaler longuement sur le sujet, puisqu'il existe autant de définition du bikepacking que de définition du bonheur. Le bonheur est le bikepacking sont des concepts pour lesquels chacun a sa propre approche, sa propre sensibilité, ses propres affinités. Tous les bikepackers cherches à rester libre, donc il est normal que nous gardions une part de liberté dans notre interprétation.

Le bikepacking reste cependant à la croisée des chemins. Entre cyclisme, randonnée et camping (souvent sauvage), les bikepackers sont en quête d'aventure au contact de la nature et se procure à chaque « Bikepack trips », une véritable sensation de liberté...

 

P.S 1 : En supplément, voici un lien vers un forum de Bikepacking ou encore une vidéo de bikepacker

P.S 2 : Merci aux membres du groupe facebook "BikePacking France" pour leurs contributions !

Voyage, bike packing, sacoches, france
Voyage, bike packing, sacoches, france

Bike packing

Polyvalence et capacité d'adaptation

 

L'article se voulant géneraliste, on pourrait penser que le bikepacking est reservé au seul VTT. D'autant plus qu'il est né du tout terrain pour éviter le sac à dos .

Or, n'importe qui peut bikepacker sur n'importe quoi, et n'importe où ! Un vélo de course ou un cyclocross peut ainsi ce transformer en randonneuse légère. Et c'est aussi et surtout cette diversité et cette capacité d'adaptation qui contribue au succès grandissant du bikepacking.

matériel, bikepacking, équipement