Prévoyez :

  • des bananes

  • du papier aluminium

  • du chocolat

 

Coupez la banane en deux dans le sens de la longueur et posez le chocolat au milieu. Refermez la banane et enroulez là dans du papier aluminium. Faites les cuirs dans le feu ou les braises pendant +/- 8 min

Il vous faut :

  • des grosses pommes de terre

  • du papier aluminium

  • de l’huile d’olive

  • du sel et poivre

 

Piquez des trous dans la pomme de terre avec une fourchette.

Badigeonnez-les avec de l’huile d’olive. Saler et poivrer. 

Avec un couteau faites une croix pour pouvoir les ouvrir facilement une fois cuites. 

Enroulez les pommes de terre dans du papier aluminium. Posez-les dans le feu pendant 45 min.

Il vous faut :

  • un fromage à pâte dure comme du gruyère, du gouda ou du chèvre.

  • du bacon ou des tranches de lard (fumé) pour enrouler le fromage

 

Enrouler un morceau de fromage carré dans une tranche de bacon ou de lard puis piquer le tout sur une brochette. Le faire griller sur le feu jusqu'à ce que le fromage commence à fondre et savourer

Prendre des épis de maïs entier conditionné sous vides ou frais, de l'aluminium ou une grille.
Mettre les épis préalablement emballés dans l'aluminium, directement dans les braises, ou utiliser une grille pour disposer les épis dessus.

Piquer un marshmallow au bout du pic à brochette et grilles-le pendant un petit instant. Croquer le bout grillé et remettez le pic au-dessus du feu. Simple et incontournable !

Prenez n'importe quelle marque de saucisses type « knacks », saucisses de Strasbourg, ... Et des baguettes + les sauces que vous aimez ; ketchup, mayonnaise, tartare, chili, etc.
Piquer la saucisse au bout d'un pic à brochettes et griller là au-dessus du feu avant de la glisser dans votre baguettes accompagner de sauces.

Ce dont vous

avez besoin :

Rester en vie !

Lart du feu de camp !
Peu pratiqué par les cyclotouristes, plus par les bikepackers, le feu de camp reste un moment sympathique et convivial, surtout quand on voyage en groupe. Rien de tel qu'un bon feu de camp pour se tenir chaud, préparer à manger, raconter des histoires, chanter des chansons et faire griller les légendaires chamallow. Enfin, quand faire un feu de camp est possible mais surtout réussi. Car au-delà de l'image d'épinal d'une soirée au coin du feu, une guitare dans la main droite et un pic à brochettes dans la main gauche, faire un feu de camp peu s'avérer contraignant, voir dangereux.


Faire un feu de camp, c'est avant tout avoir le sens des responsabilités. Cela demande du sérieux, car vous le savez : « On ne joue pas avec le feu ! ». Pour éviter tout incident, mieux vaut avant, le préparer. Pendant, le sécuriser. Après, tout nettoyer.

Contrairement aux idées reçuent, ce qu'il vous faut trouver en premier, ce n'est pas le combustible... C'est l'endroit de la combustion ! En effet, la sécurité prime en tout temps et en tout lieux. Ainsi, pour créer un endroit sécurisé, il faut :


Avant :

 

  • Respecter les mesures préventives en vigueur ; s'il y a une interdiction temporaire de faire des feux, ce n'est pas pour rien.

  • Faire attention à la météo : pas de feu les jours de grands vents ! Un endroit à l'abri du vent est à privilégier.

  • Placer le feu à au moins 3 mètres des branches et des arbres, le mieux étant de creuser un trou que l'on délimite avec des cailloux.

  • Éloigner tout produit inflammable d’au moins 1 mètre, mais surtout veillez aussi à laisser un espace suffisamment important entre le feu et votre matériel (tentes, sacs, duvets, nourriture...). Sinon, les cendres perceront les tissus !

 

Pendant :

 

  • Surveillez les enfants et expliquez-leur les dangers et risques d'incendie.

  • Avoir de l'eau à proximité : un sceau, une bouteille,… Il faut toujours prévoir un moyen d'éteindre le feu. Si vous n'avez pas d'eau à proximité, sachez que du sable peut aussi faire l'affaire.

  • Ne pas jeter dans le feu : de l'alcool, du plastique,…

  • Ne pas porter de vêtements vite inflammables... Adieu donc le smoking en foin !

  • Surveiller toujours le feu et ne laisser JAMAIS les flammes dépasser un mètre de hauteur.

  • TOUJOURS éteindre le feu avant de quitter le lieu ou de dormir.


Après :

 

  • Partir en ayant vérifié qu’il n’y a plus de braises

  • Éparpillez le bois qui reste s'il n'a pas été en contact avec le feu. Laissez le moins de traces possibles

  • Laisser l’endroit propre.


Ces règles (parfois chiantes, il est vrai) sont là pour éviter de nombreux problèmes : respecter-les et la soirée sera d'autant plus réussie !

L'art du feu de camp !

En voyage à vélo ...

Feu de camp en voyage à vélo

Le lieu est trouvé, les consignes de sécurité respectées, il ne vous reste plus qu'a trouver le combustible ! Généralement, un feu de camp est réalisé avec des matériaux inflammables trouvés aux alentours. Rares sont ceux qui emmènent dans leurs sacoches le bois mort, les herbes sèchent,…
Pour réaliser un feu de camp « standard » en forme de pyramide (le plus utilisé), nous vous conseillons de procéder ainsi :

 

  1. Chercher autour de vous (et avant qu'il fasse nuit) du bois sec et autres matières naturelles sèches. Et surtout en pensant à faire un stock pour la soirée.

  2. Placer, les éléments les plus inflammables en dessous (papier, feuilles mortes, herbes sèches)

  3. Placer, les brindilles de petites tailles en forme de tipis tout autour les éléments les plus inflammables.

  4. Placer des bouts de bois plus gros de la même façon autour.

  5. Allumes à plusieurs endroits le papier/feuilles morts/herbes sèches pour que le feu parte bien. Cela étant parfois délicat, nous emmenons des allume-feu pour barbecue, très légers, pas chers, et qu’on trouve partout. N'utilisez jamais de produit liquide inflammable, ils sont dangereux, ils polluent et ils sont lourds !

  6. Ne pas tourner autour du feu en faisant la danse de la pluie ! Ce serait dommage que le temps se dégrade après tant d'effort...


N'oubliez pas ! L'alimentation en voyage à vélo, suppose dans le cas d'un bivouac de s'arrêter quelques heures auparavant pour trouver des produits frais, notamment la viande.

Comment faire un feu de camp ?

En touchant du bois ...

Comment faire un feu de camp en voyage à vélo

Le feu est prêt, les braises sont chaudes, il ne reste plus qu'à cuisiner (attention aux brûlures). Vient alors le moment de savourer le fruit de son labeur au coin du feu qui crépite et vous réchauffe le corps. Moments magiques en perspectives.
Après, c’est à vous de voir. Si vous aimer la musique et qu'un(e) de vos ami(e)s ou vous mêmes, sait jouer de la guitare, de l'harmonica, … LACHEZ VOUS ! Un live-musique autour d’un feu de camp, c’est du bonheur garanti. Une fois que vous avez épuisé votre répertoire, il reste le grand classique : les histoires qui font peur à la nuit tombée, ou pour les moins téméraires celles qui font rigoler, tout dépend de vos goûts !
Le mieux (pour nous) étant de digérer en faisant une petite place aux jeux ! Évidemment, si vous êtes seul ou en couple, dur de trouver un jeu qui colle à l'ambiance, mieux vaut alors passer aux confidences et aux partages (des rêves, des goûts, des envies...) qui sont plus paisibles bien que tout aussi conseillés.
Mais pour les autres voici nos conseils pour un feu de camp entre amis qui fera date !

Quoi faire pendant un feu de camp ?

On parle, on échange, on s'amuse !

Activités feu de camp - voyage - vélo

Conclusion

Nous vous donnons notre feu vert !

Mêmes s'il est très contraignant (sécurité, temps de préparation), le feu de camp reste un moment plaisant à vivre et à partager. D'autant plus que quelques pics à brochettes, une grille, un briquet et des allume-feu, peuvent être bien plus léger que le matériel nécessaire pour s'alimenter à vélo en temps normal.
Interdiction donc de s'en priver... Nous rappelons d'ailleurs qu'il est possible de le faire en dehors de vos voyages à vélos, en randonnée ou tout simplement dans votre jardin. L'essayer c'est l'adopter, j'y mettrai ma main au feu !

En attendant vos photos sur le sujet, on vous laisse avec une vidéo, histoire de vous mettre dans l'ambiance :-D

Les hot-dogs

Les marshmallows

Le maïs

Feu de camp vélo
Feu de camp vélo
Feu de camp vélo

1, 2, 3 vue

Pas vue, pas pris : on ferme tous les yeux. Un participant dit 1, 2, 3 vues. Chaque joueur ouvre ses yeux et regarde une personne. Si la personne que tu regardes te regarde aussi, vous êtes éliminé sinon on continue.


Chéri, si tu m’aimes…

Choisissez qui commence. La personne choisit quelqu’un qu’il veut faire rire. Il se met devant la personne et dit : « Chéri, si tu m’aimes : souris ! » Maintenant, il doit tout faire (sans qu'il n'y ai de contact) ou dire pour faire rigoler la personne. La personne en face doit dire : « Chérie, je t’aime, mais je n’arrive pas a sourire ». Si elle arrive à le dire, trois fois sans rigoler, elle gagne.

 

Le nœud


Pour ce jeu, il faut se réunir en cercle serré. Ensuite, chacun avance ses mains et prend celle d’un camarade au hasard. Le but du jeu est de se dénouer sans lâcher les mains de ses camarades. Fou rire garanti !

Activités feu de camp - voyage - vélo

Quelles recettes ?

On s'en lèchent les babines !

Indispensable, léger et 100% naturels, penser à embarquer des pics à brochettes !

Fromage - Bacon

Pommes de terres

Les bananes

Feu de camp vélo
Feu de camp vélo
Feu de camp vélo