Cela fait des mois qu’elle était annoncé, elle est enfin arrivée ! L’I.K.V pour les intimes (Indemnité Kilométrique Vélo) a vu son décret publier le 11 février 2015.

 

Fixée à 20 centimes du kilomètre, puis 15, puis 12, puis de nouveau 20, … Elle sera finalement de 25 centimes d'euro par kilomètre pour tous les salariés du privé effectuant leur trajet domicile - lieu de travail en vélo.

 

Cette indemnité pourra être cumulée avec la prise en charge des abonnements de transport collectif à condition que ce ne soit pas pour effectuer la même partie du trajet, précise l’article du décret publié au journal officiel.

 

 À titre d’exemple :

 

Guillaume de la team Be-cyclette, effectue un trajet quotidien en vélo de 5.4km, deux fois par jour (aller + retour), soit 10.8km. Multiplié par 0.25€, cela donne tout de mêmes 2.70€ / jour de travail. Sur une semaine de 5 jours, l’I.K.V est donc pour lui de 13.50€, donc 54,00€ pour un mois classique de 4 semaines !

 

Méthode de calcul :

 

(( nombre de km séparant le domicile du lieu de travail x 2 ) x 0.25€ du km ) = I.K.V hebdomadaire

 

Multiplier par le nombre de jours cela donne l’I.K.V pour un mois classique

 

(( 5.4 x 2 ) x 0.25) x 20 = 54€

 

Sinon, vous pouvez utiliser ici le calculateur du journal “Le Monde” sur le sujet.

 

Sauf que…

 

Sauf que cette nouvelle loi comporte deux problèmes pour ce qui souhaite en faire la demande ! Le premier, c’est que l’exonération d'impôts pour les entreprises est plafonnée à 200 € par an. Il est peu probable donc que celle-ci accepte de verser l’I.K.V au-delà. Dans le cas de Guillaume, cela voudrait dire que l’indemnisation ce ferait durant environ 4 mois puis plus rien durant les 8 autres...

 

D’autant plus que cette mesure est facultative ! Le code du travail précise en effet que l'employeur "peut" prendre en charge tout ou partie des frais engagés par ses salariés pour leurs déplacements à vélo. Rassurons nous cependant, car les entreprises risquent, tout de même, de se laisser convaincre puisque le versement de cette indemnité vélo leur permet de déduire, dans la limite de 25 % de leur coût, les frais qui en incombe (achat de vélos pour le personnel, installation de parkings et rack à vélo,...) de l'impôt sur les sociétés à payer.

 

Une dernière précision, la distance qui sert de référence au calcul de l’I.K.V, est la distance la plus courte. Cela parait logique, mais ne l’est pas forcément. Dans le cas de Guillaume, il faudrait rajouter 0.5km pour avoir le trajet réel. La carte ci-après illustre le problème. Guillaume effectue le trajet en bleu de 5.9km et non les deux autres itinéraires proposées, car ils empruntent soit des chemins boueux et impraticables par temps de pluie (le trajet le plus court passant par d’anciennes carrières) soit des départementales presque “mortelles” pour les cyclistes. Vous l’aurez compris, le relief et la qualité du revêtement ne sont pas pris en compte par les calculateurs d’itinéraires… C’est pourtant eux qu’on utilise comme référence !

Indemnité Vélo

Comme beaucoup la team “Be-Cylclette” est sceptique quant à l’application de l’I.K.V. nous ne serons vraiment convaincu que quand nous la verrons apparaître sur les fiches de paye de tous nos amis vélotafeurs. Nous vous dirons dans quelques jours ou semaines, comment cela se passe pour la demande faite par Guillaume auprès de son employeur…

 

P.S : pour faciliter vos démarches auprès de votre employeur voici le lien de la lettre type qu’as utiliser Guillaume pour faire sa demande d’IKV.

Ce qu'il faut savoir !