Lorsque j'évoque nos voyages à vélo et notamment notre escapade de Paris à Londres, les mêmes commentaires refont surface : « Mais vous êtes fous ! » , « Vous en avez de la chance !». Pourtant, voyager (que ce soit en vélo ou non) n’est pas dû à la folie ou à une série d'aubaines... Loin de là !
« Voyager à vélo, ce n'est pas réservé à tout le monde ! »

 

Il est sûr que certains handicaps empêchent la pratique du vélo, mais pour celles et ceux qui possèdent pleinement leur capacité physique et intellectuelle quelles sont les barrières à la pratique d'un voyage à vélo au long cours ? Pour ma part, tout le monde peut voyager !

 

Certes, il y a la peur de l'inconnu, on ne peut prédire l'avenir et savoir ce qui va se passer pendant, et même après son voyage à vélo. Cela est d'autant plus angoissant, quand l'on sait que l'on va mettre de côté sa famille, ses amis, sa carrière, son logement, sa boulangère,… Tout ce qui fait notre vie en temps normal. Mais ces éléments qui sont votre « train-train » quotidien sont autant de barrières qu'il vous faut outrepasser pour goûter à la liberté ! Bienfaisante chez certains, cette autonomie totale s'avère effrayante pour d'autres.

 

Cependant, beaucoup rêvent d'aventures, à vélo ou non d'ailleurs, mais ne franchisse pas le pas, se contentant de regarder d'un air rêveur les exploits de personnes ayant rallié « Parla » à « Montcuq » , ou qui traversent les indes en tandem. Pourtant, ces personnes ne sont pas des dieux dotés de pouvoir surhumain et ne collectionnent pas les trèfles à quatre feuilles, un fer à cheval accroché à la ceinture ! Ils sont comme vous, comme moi. Alors pourquoi ne pourriez-vous pas le faire, vous aussi ?

« On voit que tu n'as pas d'enfant ! »

 

Et bien pourtant si ! Je suis papa d'un petit Célestin et le OU la deuxième (on n'a pas encore choisi le sexe!) est en cours de téléchargement dans le ventre de sa maman au moment ou j'écris ce post.

 

Depuis quand avoir des enfants, c'est renoncer à vivre sa vie ? À vivre ses rêves ? Vos enfants seront ils heureux lorsque vous leur annoncerez que vous n’avez pas pu réaliser vos rêves par leur faute ? Je n'en suis pas sûr… 

 

Hyacinthe (ma femme) est assistante maternelle, et s'il y a bien une chose qu'elle a appris sur les enfants, c'est qu'ils ont une grande capacité d'adaptation. Cette ouverture sur le monde, et même bénéfique pour leur développement. Elle lui donne la notion de l'espace, lui apprend la diversité, le respect, et le respect de la diversité ! Sans oublier le respect de la nature et une meilleure perception du monde qui l'entoure.

 

Pas mal de personnes effectue leur voyage à vélo en famille, nous en faisons d'ailleurs partie. Excepté parfois entre 2 ans et demi et 5 ans, ou l'enfant et dans une période où il ne veut plus rester assis dans sa remorque, mais il ne sait pas encore pédaler. Vos chérubins ne sont pas des boulets qu'il vous faudra traîner toute votre vie, si vous êtes bien organisé partir en voyage à vélo avec eux est une formalité.

 

Voici deux liens (sur la gauche !) qui pourraient vous intéresser si vous avez des enfants.

Pourquoi voyager en vélo n'est pas une chance ?

Confucius, vélo

J'entends d'ici les critiques qui fusent à tout-va dans votre tête :

« Je n'ai pas la bourse à rothschild ! »

 

Ça tombe bien : nous non plus ! C'est pourtant LA RAISON que tout le monde donne quand on lui demande : « Pourquoi tu ne ferais pas du voyage à vélo toi aussi ? ». Un voyage à vélo, c'est pourtant des économies en plus et des contraintes en moins. Une semaine sur la Loire à vélo nous a coûtées par exemple 185€, retour en train et camping compris.

 

Voyager à vélo, c'est dire adieu aux bouchons ( - de temps perdu), aux péages et aux radars ( + d'argent en poche ). Le moteur ? C'est vous ! Simple à entretenir, rustique et d'une fiabilité exceptionnelle pour un prix au km proche de zéro ! Vous dormez en camping, soit un budget par nuit d'environ 12€, ou mieux encore vous faites du camping sauvage. Et tant d'autres chosent encore que vous pouvez découvrir dans l'article Pédaler, c'est voyager à moindres frais !

« C'est bien beau tout ça, mais qui va travailler à ma place ? »

 

Le travail fait partie de votre vie, comme pour nous tous. Mais avez-vous vraiment envie de faire de votre travail votre vie ?! Congé sans solde, congé sabbatique, démission, ... Vous retrouver du travail plus tard, que ça soit en France ou même ailleurs. Car voyager, c'est aussi saisir des opportunités que vous n'auriez pas eues en restant chez vous ! Certes, le contexte n'est pas favorable au moment où je rédige cet article, mais le sera-t-il vraiment un jour ? La seule chose qui est sur, c'est que ce n'est pas votre patron qui va vous incitez à partir en voyage... 

 

C'est à vous de prendre la décision, si vous ne faites rien, il ne se passera rien ! Qui sait combien de temps il vous reste avant d'être licencié ou que l'entreprise fasse faillite ? Prenez votre destin en main et arrêter de vous plaindre... Cesser de croire que voyager est une chance et faites un choix !

Vous l'aurez compris…

 

Faire un voyage à vélo n'est pas une chance. Il faut avoir de l’audace. Il faut prendre le risque de commettre des erreurs et personne n’a le droit de vous imposer des limites, quelles que soient vos origines, d’où que vous veniez. Votre seule limite, c’est vous. C’est la vérité, tout le monde peut voyager, mais les véritables voyages, n’appartiennent qu’aux audacieux. Tout le monde ne peut pas devenir un grand voyageur, mais un grand voyageur peut surgir chez n'importe qui.

 

À vous maintenant de faire votre choix… Voulez-vous vivre vos rêves ou préférez vous changer de papier peint ? Est-il vraiment nécessaire d'avoir le dernier smartphone à la mode qui pourrait aisément vous payer un mois de voyage à vélo ? Rappelez-vous : « A nul sacrifices, nulle victoire ».

"Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. Certains pensent qu'ils font un voyage, en fait, c'est le voyage qui vous fait ou vous défait."

 

Nicolas Bouvier

On voit que tu n'a pas d'enfant !

C'est bien beau tout ça, mais qui va travailler à ma place ?

Je n'ai pas la bourse à rothschild ! 

Je suis trop vieux pour ses conneries !

« Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez »

 

Ray Goforth

Confucius, vélo
Pour répondre à toutes ces remarques, une seule solution, se faire l'avocat du diable !

« Je suis trop vieux pour ses conneries ! »

 

On peut être trop jeune pour voyager, mais on est rarement trop vieux ! Tant que vos deux pieds vous maintiennent à la verticale et que votre tête vous permet de penser à payer vos impôts, vous êtes officiellement apte au voyage.

 

 

Quand je demande à ma mère (58 ans) « Pourquoi tu ne vas pas à la piscine ? » , elle me dit : « Tu m'as vu, qu'est-ce qui vont dire les gens ? On va rire de moi ! Et puis de toute façon, je n'ai pas de maillot de bain ... ». 

 

Arrêter d'avoir peur du regard des autres ! Que vous soyez dans la normalité ou non, il y aura toujours quelqu'un pour vous critiquer, vous singer, ou vous dévisagez. Est-ce à ces personnes de dicter ce que sera votre vie ? Vous voulez réaliser vos rêves ou les leurs ? Laissez-moi vous dire que quel que soit le projet que vous entreprenez, l'endroit ou vous le réaliser, l'âge que vous avez, il y aura toujours des gens pour vous critiquer, mais surtout il y en aura d’autres pour vous encourager. Ne vous chercher pas de fausses excuses, si c'est le maillot de bain qu'il vous manque, je vous l'offre volontiers ! (dans la limite du raisonnable, offre réservé aux 12 premiers clients, taille et couleur unique, sous réserve de souscription à un forfait, voir modalités…)

 

Vélo triporteur, vélo électrique, vélo couché,… Vous avez plein de possibilités ! L'âge comme le physique ne doivent pas êtres des freins pour qui aime voyager. 52, 44, 65, … Que ce soit votre âge ou votre tour de taille, peu importe ! Ce qui compte, c'est que vous alliez au bout du voyage, au bout de vos rêves.

Vous êtes encore là ? 

Arrêtez de me lire et partez vivre vos rêves de tour du monde à vélo... Voyager à vélo n’est pas une chance, mais un choix ! Votre choix !?!

"Le plus difficile pour un homme qui habite Vilvoorde et qui veut aller vivre à Hong-Kong, ce n'est pas d'aller à Hong-Kong, c'est de quitter Vilvoorde."

 

Jacques Brel

Confucius, vélo